Soigner l’architecture malade

Le prix Bruocsella 2011 – qui récompense une initiative améliorant l’espace urbain – a été remis à l’équipe “Fenêtre ouverte”.

L’équipe “Fenêtre ouverte” et l’ASBL Samenlevingsopbouw ont gagné le prix Bruocsella 2011 pour le projet “Ton droit à la fenêtre”. Le partenariat privé-public, qui chaque année depuis 2003 récompense une initiative visant à l’amélioration de l’espace urbain de la Région bruxelloise, a jeté son dévolu sur les maisons de la chaussée de Mons. L’Anderlechtoise Joëlle Petit, professeur d’Histoire de l’art et initiatrice de cette opération, s’est inspirée de l’artiste autrichien Friedensreich Hundertwasser (1928-2000). Ce peintre-architecte, connu comme le médecin de l’architecture, a publié en 1972 le manifeste “Ton droit à la fenêtre – ton devoir d’arbre” plaidant pour l’introduction de la végétation sur les façades et pour le droit aux habitants d’aménager l’environnement de leur fenêtre aussi loin que va leur bras. “Toutes les architectures sinistres, tristes, malades, dirait Friedensreich Hundertwasser pourraient être soignées par des plantes grimpantes ou par des couleurs” , nous explique la lauréate. Le but est que les habitants s’approprient leur maison en introduisant une ou deux couleurs sur les murs extérieurs. Joëlle Petit désirait changer la dynamique du quartier et renforcer la cohésion sociale en incitant les habitants à intervenir sur leur habitat. Dès lors, elle a pris contact avec Manu Ardu (association Samenlevingsopbouw) qui aide les personnes fragilisées à améliorer leur intérieur grâce à des formations et en mettant à disposition les outils nécessaires. Le jury a décidé d’octroyer 22 000 euros à ce projet. L’association Apis Bruoc Sella a reçu le prix “Coup de Pouce” d’une valeur de 4 000 euros pour son action de sensibilisation à la nature urbaine (“Maya’Ge”). Des habitants de Molenbeek planteront des plantes indigènes et mellifères aux pieds des arbres avec l’espoir d’attirer des abeilles domestiques et sauvage.

Mis en ligne le 04/06/2011

Source: http://www.lalibre.be/actu/bruxelles/article/665047/soigner-larchitecture-malade.html

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s